Les règles d’or pour bien acheter une maison

Représentant un grand investissement, l’achat immobilier n’est pas à prendre à la légère. Il importe de vérifier chaque aspect du bien qu’il s’agisse d’un neuf ou d’une seconde main. Le cadre extérieur et les publicités sont souvent trompeurs, alors prenez toutes les précautions pour réussir votre projet de vie.

Budget et plan de financement

La viabilité de votre projet immobilier se mesure particulièrement par votre budget et votre plan de financement. L’idéal est donc de les déterminer à l’avance, pour vérifier que vous disposez bien les apports nécessaires pour acheter la maison de votre rêve. N’hésitez pas à faire une étude du marché pour avoir une idée sur les sommes nécessaires. Les montants ainsi définis doivent être totalement couverts par les fonds propres et les fonds empruntés.

Visite immobilier : virtuelle et directe

Etape clé de votre engagement, les visites sont obligatoires pour inspecter le bon ou le mauvais état de la maison. Ne vous limitez à la visite virtuelle, fixez directement un rendez-vous avec le propriétaire ou l’agent immobilier qui devrait vous émettre un bon de visite. Pour réussir l’inspection de la maison, n’hésitez pas à vous faire accompagner d’un expert, d’un ou plusieurs proches.
Commencez par vérifier les alentours de la maison, le quartier et la proximité des transports publics, passez ensuite par l’aspect extérieur passant par le jardin, les murs et les toitures. Une fois à l’intérieur, vérifiez les plafonds, les fenêtres, portes et le sol. Pour éviter le dol et les vices cachés, demandez le carnet d d’entretien du bâtiment, faites un diagnostic assainissement et énergétique, consultez le plan local d’urbanisme et le plan de prévention des risques.

Calcul des travaux de rénovation

Il se peut que des énormes travaux de rénovation vous attend à l’issu de l’achat immobilier. Lors de votre visite, prenez la liste des choses à rénover et calculer l’ensemble des dépenses pour savoir s’il s’agit d’une simple rénovation engageant des travaux légers ou une rénovation complète nécessitant un coût surélevé identique à une nouvelle construction. Pour sortir gagnant de la transaction, additionnez le prix d’acquisition au prix des travaux à entretenir.

Négociation de prix

Moment phare de l’achat immobilier, la négociation du prix nécessite une parfaite maîtrise des techniques de la diplomatie commerciale. Ayez une attitude persuasive devant le vendeur et n’hésitez pas à faire le point sur les défauts de la maison pour négocier le prix à la baisse. Faites une comparaison avec les annonces immobilières concurrentes pour sous-évaluer le bien. Quant au montant de la négociation, la baisse peut aller de 10 à 25%. Osez une négociation en tête et oubliez les conversations téléphoniques et virtuelles.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *